Danny, love2truck

« Chauffeur routier, c’est le plus beau métier du monde ! »

À 17 ans, Danny s’est engagé comme volontaire dans l’armée belge. Plus jeune, il s’intéressait déjà aux voitures, aux motos et à tout ce qui a des roues et un moteur. Comme l’armée n’était pas son truc, il lui a semblé logique de suivre la formation de chauffeur routier pendant son service. Il a d’abord obtenu son permis B, puis le C et même le E.

Contacts sociaux

La diversité du métier de chauffeur plaît énormément à Danny. Il n’a jamais reculé devant les difficultés. Tombereaux, camions bâchés, conteneurs, citernes, vrac : Danny a pratiquement tout transporté sur les routes belges.

Beaucoup de gens oublient que le métier de chauffeur routier à une forte composante sociale. Pour lui, c’est le côté le plus agréable de son travail. Il retire toujours beaucoup de satisfaction de ses divers contacts, aussi bien avec les autres chauffeurs qu’avec les clients ou les collègues au sein de l’entreprise.

Danny est manifestement très fier de son métier. « Chauffeur routier, c’est le plus beau métier du monde ! »

« Chauffeur routier, c’est le plus beau métier du monde ! » C’est passionnant, stimulant et surtout très enrichissant. »

C’est passionnant, stimulant et surtout très enrichissant. » Et grâce à ses nombreux contacts, Danny se débrouille bien en français.

Un chauffeur fier

Néanmoins, il ne sous-estime certainement pas le stress associé à son travail : on est toujours sur la route, les clients sont exigeants et ont une mentalité just-in-time et il faut évidemment faire avec les embouteillages. Ce sont les défis du quotidien, mais il ne se laisse jamais démonter. Son principal objectif a toujours été de servir parfaitement le client. Certes, le travail peut des fois être pénible, mais quand il y repense par après, ce sont souvent les moments les plus enrichissants. « Les jours ne se ressemblent pas sur la route. »

Danny parle avec une grande fierté de son travail de chauffeur routier. « Respecter les valeurs et les normes, faire figure d’exemple, c’est ça qui donne de la fierté dans le métier », estime Danny.

« Les jours ne se ressemblent pas sur la route. »

Driver & Safety Instructor

Depuis 2011, il n’est plus sur la route. Il est devenu driver & safety instructor. Il apporte une assistance technique en cas de problème, mais aide aussi les autres à conduire de manière plus efficace et plus économique. En tant que mentor, il est satisfait de contribuer à la maîtrise des coûts, à la sécurité routière et au confort personnel grâce à ses trucs et conseils.

Après des milliers de kilomètres parcourus, Danny peut prodiguer quelques conseils aux candidats et chauffeurs routiers débutants : « Restez convaincu de votre choix, ne reculez pas devant les difficultés et accumulez un maximum de connaissances. Apprenez aussi avec les yeux et n’hésitez pas à demander plus d’explications. »